immersive & non-invasive health tools

Il était une fois Ludicalm, conte digital générateur d’émotions et de calme

Mar
28
2013

DSC_0242vignette

Il était une fois… une petite grenouille qui avait très peur des piqûres. Ce matin là, Judith s’était réveillée joyeuse comme à l’accoutumée, et puis elle s’est souvenue que sa maman lui avait parlé d’une visite à l’hôpital pour une  piqûre…  « PIC-KURE », comme ce mot est dur, prononcer ces 2 syllabes la faisait frissonner. Et elle appréhendait ce moment où l’aiguille entrerait dans sa peau… OUILLE ! (…)
Quelle ne fut pas sa surprise quand elle vit l’infirmière placer une image sur son bras et lui demanda de regarder à travers l’écran de son téléphone [de son smartphone, de sa tablette tactile] en lui disant que c’était un miroir magique. Au fait, était-ce une infirmière ou une magicienne ?« Et si c’était une fée ? » se demandait- elle.

Il y avait un son de rivière et des chants de grenouilles et Judith voyait la réalité qui l’entourait dans cette salle de soin de l’hôpital. L’infirmière lui demanda de regarder l’image sur son bras. Là, comme par magie apparu sur son bras justement, une grenouille sur un nénuphar, une grenouille en 3 dimensions. Judith médusée n’en croyait pas ses yeux, c’était une grenouille vivante.
« Ne bouge pas – dit l’infirmière – si tu bouges tu vas déranger la grenouille qui médite» En effet la grenouille était assise sur son nénuphar dans une position de yoga qui – l’apprit Judith-  avait le nom d’une fleur, le lotus.
« Regarde comme elle respire bien, elle inspire et l’air remplit son ventre qui se gonfle… » dit l’infirmière, «… peux-tu en faire autant, en gonflant ton ventre comme la grenouille ? ».

« Facile » dit Judith qui s’appliqua à imiter la grenouille. Mais … quelle était cette lumière jaune qui apparaissait maintenant sur son bras ? La grenouille l’avait remarquée, elle aussi, et elle ouvrit un œil bleu profond comme les eaux calmes, puis le deuxième, elle ne quittait pas des yeux cette petite boule jaunes qui lui tournait autour et cela la faisait loucher. « GLOUPS », elle l’avala.

« Oh » s’écria Judith qui avait complètement oublié que pendant ce temps, l’infirmière s’activait sur son bras et que la fameuse aiguille avait fait son office sans qu’elle n’y prête attention. En fait, elle avait tout suivi, les gestes de l’infirmière, l’aiguille… L’aiguille surtout, elle ne l’avait pas quitté des yeux tant elle l’appréhendait mais sa curiosité était focalisée sur la grenouille.

Sa maman reprit le smartphone et lui proposa d’explorer le miroir magique qui maintenant présentait la grenouille figée sur son nénuphar. Figée ? La petite fille eut envie de la regarder en grand et de la tourner sur elle-même. Son attention fut attirée par un point lumineux qui gigotait dans le ventre de la grenouille. Se pouvait-il que ce soit la lumière qu’avait gobé la grenouille ? Une flèche jaune indiquait le ventre.

« Tap-tap » dit l’infirmière « tape sur le ventre de la grenouille ». Un drôle de bruit se fit entendre et sous les yeux médusés de Judith, une drôle de bébête ailée fut projetée sur l’écran et brisa l’écran.

« C’est la luciole » dit maman « La luciole en grand, celle qui tournait tout à l’heure autour de la grenouille ». Elle était toute bleue avec un corps en forme d’ampoule électrique qui projetait de la lumière jaune. Judith ne savait pas s’il fallait rire ou ne pas rire car la luciole avait cassé le smartphone…
La Luciole se retourna, ouvrit de grands yeux humides et rieurs et sourit à la fillette. Toujours accrochée à l’écran, elle battait des ailes et clignait des yeux.
« La luciole a fait une bêtise, elle a cassé l’écran » dit Judith, un peu inquiète de la réaction de l’infirmière.

« Ce n’est pas grave » dit l’infirmière qui ne semblait pas surprise, elle. « … la luciole a été projetée très fort depuis ton bras et l’impact a brisé le miroir magique, mais comme c’est un miroir magique, il ne risque rien ».

« Tu peux la caresser » continua l’infirmière. Judith ne se fit pas prier, elle adorait jouer sur le smartphone de maman. A peine effleurée, la luciole se mis à chanter : des notes de harpes s’échappaient de sa bouche. Une 2e caresse, Judith remarqua qu’elle projetait sa tête en arrière en fermant les yeux. La luciole exprima un nouveau son de harpe, cette fois des notes des plus hautes aux plus graves. Elle avait l’air d’y prendre plaisir et Judith aussi.
Une nouvelle flèche indiquait un appareil photo. La luciole voulait qu’on la prenne en photo, ce que fit avec plaisir la fillette.

« Veux-tu que je fasse une photo de toi et de la luciole ?» Demanda maman.

« OUI !!! » s’écria Judith sans réserve, dans sa joie d’enfant. Un clic se fit entendre qui figea l’image d’une Judith radieuse avec la luciole bleue.

La photo vint compléter l’album souvenir de l’infirmière qui consignait ainsi les sourires de ses patients jeunes et moins jeunes. Elle se dit qu’il était facile d’être une fée avec un mobile et une simple image et que cette expérience de réalité augmentée la mettait de bonne humeur elle aussi. Ce n’était pas contraignant puisque le parent participait volontiers et cela facilitait son travail, le patient se prêtant mieux au protocole. Et comme elle avait pris soin d’activer le mode avion, le téléphone ne risquait pas de déranger les dispositifs médicaux alentour. Demain, elle essaierait Ludicalm sur un changement de pansement particulièrement douloureux…
Quant à la fillette, elle repartit joyeuse de sa découverte. Elle n’avait plus peur du tout de la « PIQÛRE »… un nouveau mot magique ?

Ludicalm, conte digital en 3 actes pour les soins de santé courts

IconeLudicalm

Ludicalm est un jouet en réalité augmentée pour support mobile dédié aux soignants dans leur interaction avec de jeunes patients (et moins jeunes), notamment au cours de protocoles de soins courts comme une piqûre, une prise de sang, un changement de pansement….Il a été conçu pour les soins courts mais les soignants peuvent faire varier légèrement le temps de l’animation en fonction des 3 phases interactives qui la composent. Ces 3 actes impliquent l’intervention du patient ou d’un tiers notamment pour tenir le support mobile, le smartphone ou la tablette tandis que le soignant effectue le soin.
  • Phase 1 : depuis l’apparition de l’animation jusqu’à ce que la grenouille se fige après avoir gobé la lumière jaune.

Transition 1 : le patient manipule la grenouille, fonction zoom, rotation, déplacement
Transition 2 : le patient tape le ventre et l’animation entre en phase 2

  • Phase 2 : effet surprise de l’expulsion de la luciole qui brise l’écran en s’écrasant sur la vitre jusqu’à l’arrêt de la luciole nez à nez avec son spectateur.
  • Phase 3 : Fonctionnalité de prise de photo avec possibilité de déplacer la luciole pour mieux cadrer la photo avec un sujet. Ce faisant, la luciole interagit par son chant (harpe). Cette phase de transition peut varier en fonction de ce que veut communiquer le soignant à son patient. Le chant de la luciole peut alternativement être entendu comme une question ou une réponse.

Enfin, le soignant choisira à son gré de photographier son patient et de la lui faire parvenir ou non, par mail ou en l’affichant sur un réseau social.
Générateur d’émotions, Ludicalm est un outil pour la ludothérapie par immersion. En tant que ludicament, il se présente comme une solution pour aborder l’anxiété et même la douleur, générées par les soins, les investigations et les traitements.
Il a été fait pour les soignants et thérapeutes qui souhaitent innover dans leur pratique quotidienne ou simplement s’appuyer sur un outil générateurs d’émotions. Il fait d’eux des ludothérapeutes, c’est-à-dire des praticiens de la thérapie par le jeu et le jouet.

A vous de jouer maintenant !
Pour obtenir Ludicalm, visitez la rubrique « Application Ludicalm » du site.